Quelques pistes pour lutter contre la migraine !

Beaucoup de gens souffrent de migraine, mais il ne s’agit pas de maux de tête typiques. En général, les crises se caractérisent par une sensation pulsatile ou une douleur lancinante, accompagnée d’une sensibilité à la lumière et au bruit, et parfois de nausées ou de vomissements, le tout pour une durée variant entre 4 et 72 heures. Identifiez les 10 facteurs déclencheurs afin d’éviter la migraine.

Pour les personnes qui en sont victimes, les attaques peuvent parfois donner l’impression d’être le fruit du hasard. Cependant, une stratégie qui peut aider est l’identification des possibles facteurs déclencheurs : des choses, situations ou activités qui apportent une forte probabilité de provoquer une migraine. Bien que les facteurs déclencheurs ne soient pas toujours clairs, de nombreux médecins suggèrent de tenir un journal de vos maux de tête pour tenter d’identifier et à terme, éviter les situations qui semblent déclencher la migraine.

Gardez à l’esprit que les facteurs déclencheurs varient d’une personne à l’autre et même d’un jour à l’autre. L’identification et le contrôle des mécanismes déclencheurs peuvent se révéler être un exercice d’autonomisation qui vous donnera plus de contrôle sur vos migraines, surtout lorsqu’ils sont associés à un mode de vie généralement sain comprenant une alimentation équilibrée, de l’exercice physique régulier et une bonne gestion du stress. À suivre, les dix déclencheurs de migraine s’appliquant à tout un chacun.

Changement dans la routine du sommeil

Le cerveau des personnes souffrant de migraine aime que les choses restent les plus normales et fiables possibles, ainsi que les routines. Et cela comprend votre horaire de coucher ; ainsi, si nous dormons peu ou faisons l’expérience d’un décalage horaire, ceci peut être suffisant pour déclencher une migraine. L’idéal est de toujours essayer de se lever à la même heure tous les jours, y compris les samedis et les dimanches. Même si c’est a priori difficile, ça en vaut la peine, puisqu’on évitera les maux de tête et on ira vers une meilleure régulation du sommeil. Modifier votre horloge biologique de plusieurs heures en fin de chaque semaine oblige votre corps à répondre à un décalage horaire fixe, ce qui peut causer des troubles du sommeil ainsi que des problèmes de santé ultérieurement.

Le calme après le stress

Il est logique que le stress soit un facteur déclencheur de la migraine chez beaucoup de personnes, mais il s’avère qu’il s’agit généralement de la période de relaxation après le stress. La réponse de l’organisme au stress augmente les niveaux de plusieurs substances chimiques qui retombent une fois la crise passée. Ces changements chimiques pourraient être ce qui déclenche la migraine. Cela expliquerait pourquoi une attaque peut frapper le premier jour des vacances, le jour après avoir quitté un travail stressant ou au début d’une lune de miel.

La pluie

Bien qu’il n’y ait aucune recherche définitive établissant un lien entre la migraine et les conditions météorologiques, de manière anecdotique, les patients rapportent souvent qu’ils sont plus enclins à souffrir de migraines les jours de pluie. Étant donné qu’il est impossible de contrôler le temps, nous pouvons néanmoins prendre des précautions supplémentaires pour éviter d’autres facteurs déclencheurs pendant les jours de pluie. 

Fluctuation du taux d’œstrogènes

Les fluctuations du taux d’œstrogène, qu’elles soient dues aux menstruations ou à la prise d’une pilule contraceptive, à la grossesse, à la période après l’accouchement, à la ménopause, etc., peuvent déclencher des migraines. Qui plus est, elles peuvent également réduire le seuil de la migraine, ce qui signifie que vous pouvez être plus sensible à d’autres facteurs déclencheurs.

Le parfum de votre collègue de travail

Cette odeur forte est plus que gênante pour certaines personnes souffrant de migraines ; c’est suffisant pour déclencher une attaque. Des stimuli sensoriels tels que les lumières vives (y compris le soleil, l’écran de l’ordinateur ou la luminosité de l’écran de cinéma), les odeurs fortes (telles que le parfum ou la fumée de cigarette) et les bruits peuvent tous être responsables de maux de tête.

La nourriture

Les aliments contenant de la tyramine (comme les vins rouges, les fromages affinés, la viande de porc transformée, pour n’en nommer que quelques-uns) et des tanins (tels que le vin rouge, le thé, le café, le jus de pommes) peuvent provoquer une attaque de migraine. D’autres additifs alimentaires comme le glutamate monosodique, l’aspartame et les nitrites pourraient être responsables de maux de tête, même si là encore, ces données sont plus anecdotiques que scientifiques. Ils peuvent également provoquer des migraines chez les personnes atteintes de maladies cœliaques ou qui sont allergiques au gluten. Tenir un journal peut aider à identifier les aliments provoquant vos migraines.

Boire du café (et ne pas en boire)

La consommation de café fonctionne dans les deux sens : l’excès de caféine peut déclencher des maux de tête, et pour les gros buveurs, ne pas recevoir leur dose habituelle peut aussi déclencher une migraine. Cela peut également être la cause de vos maux de tête du week-end si vous êtes un grand consommateur de café en semaine au bureau et que vous n’en buvez pas chez vous.

L’alcool

Le corps métabolise l’alcool en acétate d’éthyle, ce qui pourrait provoquer des migraines. Pour éviter la douleur, il est conseillé de boire avec modération, y compris en ce qui concerne les aliments contenant de l’alcool. Bien que tout alcool puisse déclencher une migraine, les liqueurs de couleur noire comme la téquila, le whisky et le vin rouge sont celles qui peuvent les aggraver le plus.

L’effort physique

L’effort physique peut déclencher des maux de tête. Bien que les causes exactes de la migraine induite par l’exercice ne soient pas entièrement comprises, il pourrait s’agir d’un changement chimique dans le cerveau, en particulier chez ceux qui commencent tout juste à pratiquer un sport. L’idéal est donc de s’entraîner régulièrement.

Sauter un repas

Une fois de plus, la routine est la clef pour les personnes souffrant de migraines. Sauter un repas ou rester à jeun peut déclencher une crise de migraine. Nous ne savons pas exactement pourquoi, mais il se pourrait qu’il y ait un lien avec des niveaux faibles de glucose dans le sang. De toute façon, il est important de manger régulièrement lorsque cela est possible afin d’éviter une crise.

Source : 10 facteurs déclencheurs de la migraine

Inscrivez-vous !